Circuit de 90km

Loin des grosses chaleurs des vallées, prenez de l’altitude en venant découvrir les grandes forêts de hêtres et de sapins du Parc National des Cévennes. Le long des torrents du Trévezel et du Bramabiau, ce circuit vous mènera à la découverte du massif du mont Aigoual (1567 m) avec ses grandes étendues calcaires riches de grottes, d´avens, de gouffres et tout un monde souterrain à découvrir… Au cours de votre ascension, vous pourrez partager en famille ou entre amis ces moments de découverte et de communion avec une nature intacte, présente sur l´ensemble du parcours vous laissant ainsi d´inoubliables souvenirs de ce voyage itinérant dans les Cévennes Méridionales.
Départ du Vigan : compter environ 1h de route depuis Montpellier.

1. Le Vigan et le Musée Cévenol
Installées dans une ancienne filature, les collections riches et variées du Musée Cévenol+++ racontent l’Histoire et la vie des Cévennes de la Préhistoire à nos jours. Une visite exceptionnelle qui vous présentera les multiples facettes de cette terre des Cévennes façonnée par l’homme. La visite de la ville++ permet de découvrir le château d’Assas et de nombreux hôtels particuliers. En effet, la soie a fait la richesse de la ville, comme en témoigne le magasin d’usine Well+ (ouvert toute l’année sauf dimanche). Autour de la ville, les ’traversiers’, abritent les vergers de la célèbre pomme reinette du Vigan.

2. Le col du Minier et le Lingas
Du Vigan, suivre la direction du Col du Minier par la D48. La route s’élève rapidement pour traverser les différents niveaux de végétation (chênes et oliviers, châtaigniers, hêtraies puis forêt domaniale de pins noirs)., entre hameaux à flanc de montagne et cascades.
Le Col de la Cravate offre magnifique point de vue (table d’orientation) : Pic d’Anjeau, Séranne, Pic Saint-Loup et méditerranée !
Au col du Minier, la route forestière du Lingas vous guide sur une dizaine de kilomètre vers le lac des Pises++ (balade facile, sentier d’interprétation, accès impraticable en période hivernale)
Poursuivre vers Camprieu par le Col de Faubel (D986A) puis la vallée du Trevezel (D986)

3. L’Abîme de Bramabiau, au Pays du Bonheur
A proximité de Camprieu, le ruisseau du Bonheur s’est enfoui sous le causse pour ressortir 700 mètres plus loin par une étroite fissure et jaillir en cascade, le Bramabiau+++ (le bœuf qui brame). Cette crevasse au fond de laquelle coule le torrent souterrain donne accès à un labyrinthe orné de salles calcifiées, marmites de géant, piliers d’érosion tourbillonnaires (visite guidée, 1h30). En revenant vers Camprieu, un détour par le lac du Bonheur+ permet de profiter du paysage (aires de pique-nique, sanitaires, site de pêche).
Après la visite de Bramabiau, revenir sur ses pas sur la RD 986 pour rejoindre la direction de l’Aigoual.

4 – le Col de la Serreyrède, entre méditerranée et océan
Arrivé au col de la Serreyèrède, près de la maison forestière, une fontaine, surmontée d’un distique latin vous accueille et vous met en garde contre la fraîcheur de l’eau. La Maison de l’Aigoual, ancienne maison forestière, abrite aujourd’hui l’Ecomusée de l’Aigoual++ (antenne du Parc National des Cévennes : exposition permanente), un Office de Tourisme et une boutique de produits du terroir gérée par des producteurs du massif.

5 – Le Mont Aigoual et l’Observatoire Météo
Lieu de convergence des vents frais et humides venus de l’Atlantique, et des vents chauds de la Méditerrannée, le Mont Aigoual+++ offre un panorama exceptionnel qui s’étend des Alpes aux Pyrénées, du Sancy à la Méditerranée.
Dans ce site extraordinaire par sa beauté et ses conditions climatiques extrêmes, les météorologistes vous invitent à découvrir les coulisses de leur métier, l’ambiance de la dernière station météo d’altitude, l’Aigoual à travers les saisons et le musée météorologique+++ dans le pittoresque bâtiment de l’observatoire.
L’Arboretum de l’Hort de Dieu+, accessible par un sentier balisé qui descend de l’observatoire, témoigne de l’épopée du reboisement du massif à la fin du 19ème siècle, à l’initiative Georges Fabre.

6 – Valleraugue et la Haute Vallée de l’Hérault
Après l’Esperou (jolie église et départs de sentiers de randonnée), la route plonge en larges lacets vers la Haute Vallée de l’Hérault. Faite une halte à Valleraugue+, village typique des Cévennes qui s’est construit dans un écrin de verdure strié par les torrents. C’est le point de départ du célèbre ’sentier des 4000 marches’ (1200 m de dénivelée jusqu’à l’observatoire de l’Aigoual…)
En poursuivant la descente de la haute vallée de l’Hérault, remarquez l’imposante filature du Mazel, récemment rénovée. Au Villaret, le Jardin des Sambucs++ est un lieu cultivé au naturel où se mêlent fantaisie, poésie et savoir-faire.
Pont d’Hérault marque la confluence des vallées de l’Arre (retour au Vigan) et de l’Hérault (retour vers Ganges).

+++ nous en sommes fiers
++ nous vous recommandons
+ nous aimons