605 habitants 2278 hectares

C’est à l’origine deux communes biens distinctes réunies en 1836.
Tout un beau territoire marqué par la présence de l’homme depuis la préhistoire avec pour témoins les nombreux vestiges, grottes, menhirs et dolmens et pour une époque plus récente la présence de villa romaine, châteaux et maisons fortes.

Détail historique
Armoiries : « D’Argent à deux croix pattées de sable »
Soit le fond de l’écu d’argent et les croix noires.
Signification : l’Espérance pour l’Argent
La Patience et la Prudence pour le Sable
Un blason bien religieux, qu’on doit sans doute à la présence des moines.

Ethymologie
Selon Ernest Nègre dans toponymie de la France :

  • MOULES : De Mollessis de Molleriis, de Moles (1311), probablement pluriel d’occitan : « moulen » : « fondrière, sol marécageux, lieu humecté de petites sources, terrain argileux et mou.
  • BAUCELS : Ancien nom de l’Eglisette, dels Baucels (1218), de l’occitan : « balç, bauç, » : escarpement de rocher, falaise, précipice + suffixe diminutif, « el » au pluriel.

Curiosités

  • Trois châteaux (Domaines privés, pas de visite)
  • Tournemire dit aussi le « Castellas de Blancardy ». XIII° siècle, date probable de sa construction. Tournemire, dont les ruines constituent l’un des témoins les plus fiables de l’architecture fortifiée médiévale du piémont cévenol.
  • L’Olivier dont l’origine probable remonte à Pierre de l’OLIVIER. En 1927 il a représenté Moulés lors d’un litige avec Ganges. Une branche des St Julien vivait en 1608 à Moulés « au château de l’olivier » ; elle était alors représentée par Jean-de-St-Julien, seigneur de l’Olivier. Le château qui existe encore a conservé une partie de sa tour et tous les attributs d’une telle construction (échauguette, bretèche…)
  • Ginestous anciennement « Mas de Laroque » avec une tour du XV° ou du XVI° siècle baucels, du mas de la Roque paroisse des Baucels. (Devenu par la suite Ginestous aux Baucels)
  • Des maisons fortes (Domaines privés, pas de visite)
  • Blancardy (fin XV° Siècle) : Un beau bâtiment avec plusieurs tours et échauguette.
  • Les Oliviers (XV° Siècle) : anciennement la COLOMBARIER, tour avec Bretèche et archères. A voir aussi le colombier.

Autres curiosités
Sur la colline aux portes des BAUCELS : à l’Eglisette du XII° siècle dédiée à St Jean de Baptiste, avec à l’intérieur la cuve baptismale romane et la Stèle discoïdale. Avec à ses pieds un très beau panorama à découvrir !
Puis sur la droite du chemin qui conduit à Ginestous les menhirs sur le territoire de la « Citerne »
Aujourd’hui Moulés et Baucels est en pleine expansion et vous accueille pour découvrir d’autres trésors cachés.

Autour de Moulès et Baucels...en randonnant :

-* Du Pâtus au Mont Méjean : Falaises, vires rocheuses, grottes et avens pour cette randonnée sportive autour des gorges du Rieutord.

Retrouvez toutes les randonnées du Sud Cévennes sur le carto-guide "Autour de Ganges et Sumène".