124 habitants 883 hectares

Le village, traversé par l’Hérault, est constitué de plusieurs petits hameaux et de mas isolés, viabilisés depuis peu, accrochés sur les versants et dispersés des deux côtés de l’Hérault.
La cascade d’Aigues Folles, face à la mairie, et le vieux pont du XV° siècle sont à ne pas manquer.

Détail historique

Les romains laissent comme trace de leur passage le lieu où se dresse actuellement une très petite mais précieuse chapelle romane, lieu où ils vénéraient la déesse Isis.

Le temple de Saint Julien de la Nef est construit sur deux communes Saint Julien de la Nef et Roquedur. Le château d’Isis et le château de Mercou se détachent du paysage.

En 1248, St Julien de la Nef se nomme Saint Juliani di Navi, d’où l’emblème que vous pouvez admirer dans la mairie.
Des mines très anciennes sont encore visibles du côté de Ferrusac et les « seigneurs verriers » auraient opéré dans la région de Gourdon.

Saint Julien aujourd’hui
Aujourd’hui Saint Julien de la Nef est largement tourné vers l’accueil, avec trois bars restaurants, une auberge, deux campings et de nombreux gîtes ruraux.


Retrouvez toutes les randonnées du Sud Cévennes sur le carto-guide "Autour de Ganges et Sumène".


Téléchargez la plaquette patrimoine de la Vallée de la Vis :

PDF - 3.1 Mo