Circuit de 53 km

Au départ de la Grotte des Demoiselles, entre garrigues et vallées cévenoles, le sud des Cévennes révèle son identité liée à la soie et au protestantisme. Du 18eme jusqu’à la seconde guerre mondiale, toute la région vit la prospérité à travers l’industrie de la soie : les bas de luxe acquièrent une renommée internationale. Filatures, bonneteries se créent dans les bourgs, tandis que les magnaneries se multiplient dans tout l’arrière-pays. Ce circuit vous amène à la rencontre de cet héritage, et d’une production de haute qualité qui perdure encore aujourd’hui. Entre garrigues, terrasses de cultures et châtaigneraies, un formidable ’panier du marché’ s’offre à vous : vins, pélardons, miel, canard gras mais aussi oignons doux, châtaignes, pommes reinettes du Vigan…

Départ de la Grotte des Demoiselles : compter environ 40mn de route depuis Montpellier (direction Ganges).

1 La Grotte des Demoiselles et le plateau du Thaurac
Au pied des falaises du plateau karstique du Thaurac, la Grotte des Demoiselles+++ "cathédrale des abîmes" offre un spectacle grandiose et féérique. Saint-Bauzille-de-Putois perpétue la tradition de la soie, au travers du dernier atelier de production de bas et collants de l’Hérault (Clio : magasin d’usine ouvert l’après-midi, du lundi au vendredi).
Montoulieu est dominé par les ruines de son château médiéval, le Castellas+. Le village et sa vallée invitent à la dégustation de nombreux produits des garrigues : vins, miel, canards gras, pélardons et pérails....

2 Saint-Hippolyte-du-Fort
Cette véritable porte des Cévennes est baignée par les eaux du Vidourle. La ville aux 13 fontaines a vu se développer au cours des siècles une industrie importante : filatures, tanneries, draperies et fabricants de « galoches ». Un sentier d’interprétation permet la découverte de ce patrimoine. Le Musée de la Soie+++ retrace le passé séricicole dans les Cévennes. Il présente les techniques de transformation de la soie, de l’élevage de la chenille à la fabrication de l’étoffe.

3 Saint-Roman-de-Codières et Saint-Martial
Quitter St Hippolyte du Fort sur la RD 169 en longeant le Vidourle. A Cros, remarquez la filature, puis la route s’élève rapidement entre schistes et châtaigneraies, offrant de magnifiques points de vue. Après le hameau de Bouras, la tour et l’église romane de St Roman-de-Codières+ apparaissant en point de mire. Passé le col de la Pierre Levée+ (menhir), la route panoramique mais très étroite (attention !) est ponctuée de hameaux de charme accrochés à flan de montagne.
Saint-Martial++, village de caractère, étend ses ruelles médiévales autour de son église romane fortifiée (visite audioguidée). En été, un circuit permet de découvrir les nombreux ateliers d’artistes, tandis que de nombreux sentiers de randonnée permettent de découvrir les terrasses de culture de l’oignon doux.

4 Sumène
A Sumène++, village typique des vallées cévenoles, la société Larsoie perpétue la tradition de la soie et commercialise ses bas et collants dans le monde entier sous la marque ’Cervin’ (magasin d’usine ouvert tous le jeudi après-midi).
En visitant le village vous découvrirez une église et un temple, du milieu du 19ème siècle. Cette période marque l’apaisement des tensions entre protestants et catholiques (visites guidées tous les mercredi matin en été : voir Office de Tourisme)
En direction de Ganges, la route emprunte les Gorges du Rieutord++ sur l’antique voie gallo-romaine des Ruthènes (Nîmes-Rodez).

5 Ganges
Ganges devient au 18° siècle le siège des soyeux, spécialisés dans un bas de luxe de renommée internationale. La ville fut aussi un fief protestant et participa à la Guerre des Camisards. Le Temple+, d’architecture originale, témoigne de cette identité. L’église Saint Pierre présente un orgue de facture Puget. Le vieux Ganges++ se révèle par les Chemins de Traverses menant aux quatre portes de la muraille médiévale (visites guidées tous les jeudi matin en été : voir Office de Tourisme). Le marché du vendredi matin+++, l’un des plus animés de la région, est l’occasion de déguster les productions des Cévennes et des Garrigues.

6 Laroque
Entre la plaine languedocienne et les Cévennes, ce village fortifié++, bâti sur un piton rocheux dominant l’Hérault, était une position importante. Diverses constructions en témoignent : tour-donjon, corps de logis et chapelle castrale. A la sortie du village, une imposante filature rappelle l’importance de l’industrie de la soie pour la région. Le site est connu pour ses agréables terrasses au bord de l’Hérault.
Votre circuit finit en apothéose : la route des gorges de l’Hérault++ se glisse entre les falaises du Thaurac et de Saint-Mécisse, pour vous ramener à Saint-Bauzille-de-Putois.

+++ nous en sommes fiers
++ nous vous recommandons
+ nous aimons